Au Canada, la population devient de plus en plus vieillissante. De plus, la pénurie de main-d’œuvre dans le pays commence à freiner son économie. Pour pallier à cela, les autorités canadiennes favorisent l’intégration des immigrés au sein de sa communauté. Cependant, être un Canadien n’est pas octroyé à tout-va. Effectivement, il faut passer un examen de citoyenneté canadienne.

La date de l’examen

Le jour de l’examen est communiqué au candidat par un avis via la poste ou par un appel venant du bureau de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada ou IRCC. Au cas où il n’est pas disponible pour une raison valable, il doit en faire part au bureau. De ce fait, ce dernier peut décaler son rendez-vous. Cependant, il risquerait de perdre la chance de pouvoir effectuer l’examen de citoyenneté canadienne si la cause n’est pas jugée valide. Il est alors préférable d’être disponible à cette date autant que possible.

Les documents à présenter

Le stress et la pression font que le candidat peut omettre d’apporter les papiers nécessaires pour pouvoir accéder à la salle d’examen. Pour cela, il faut présenter:

  • les pièces justificatives originales relatives à sa demande;
  • les documents de voyage durant les cinq ans qui ont précédé sa demande.

Ensuite, le responsable vérifie que le dossier est complet et contrôle son authenticité. C’est seulement après que le candidat peut gagner sa place afin d’effectuer l’examen. Les épreuves peuvent être écrites ou orales et durent environ 30 minutes.