Avec un certificat de naissance, on a la preuve qui garantit qu’une personne est un citoyen canadien. Mais sans cet acte, on peut très bien, si on est immigrant, passer un examen de citoyenneté. Et, se renseigner sur la monnaie et la politique budgétaire du Canada est une astuce de plus  pour avoir de bons résultats dudit test.

  • Monnaie et l’examen de citoyenneté : un couple parfait

Avant de réclamer la citoyenneté, on doit s’assurer qu’on n’a eu aucun problème majeur avec les instances judiciaires, vivre au moins pendant trois ans au Canada, mais aussi parler les langues, faire une demande de citoyenneté. A cela, s’ajoute le fait de se renseigner sur la monnaie du pays. N’importe qui trouvera absurde un immigré qui ne sait pas grand-chose de la monnaie qu’il utilise.

Test de citoyenneté rime donc aussi avec connaissance de la monnaie. Un couple parfait qui semble un détail anodin mais donc l’ignorance peut se révéler catastrophique quand on se retrouve devant des examinateurs pointus surtout à l’oral. C’est pour cela qu’on doit savoir que la devise est le Dollar Canadien dont les symbole et code sont $ /CAD, que le pays a des pièces de monnaie et des billets de banque qu’on émet, qu’on a émis et qu’on a pu retirés au cours des ans.

  • Politique budgétaire pour tester votre aptitude à la citoyenneté

Cette politique budgétaire émane du Gouvernement canadien qui est chargé de faire son dépôt devant la Chambre des Communes. Il faut le savoir car on peut souhaiter évaluer sur ce point (pas toujours mais sait-on jamais), les aptitudes du candidat au test de citoyenneté. Il est donc prudent de savoir que la politique budgétaire influe sur l’économie, en partant sur les subventions, les taxes, les taux d’imposition ainsi que d’autres formes de ressources financières.