Pour acquérir le statut de Canadien, l’immigrant doit passer plusieurs étapes. Mais avant cela, il est primordial de savoir s’il est apte à demander la citoyenneté canadienne. C’est seulement après que la demande proprement dite puisse être engagée. Après cela, l’individu devra faire un test de citoyenneté canadienne. Enfin, il entrera dans la famille des Canadiens après la cérémonie de la citoyenneté.

Les personnes qui peuvent passer le test

La loi stipule que seules les personnes entrant dans les critères suivants peuvent effectuer une demande:

• avoir un statut de résident permanent

• avoir passé cinq ans sur le territoire canadien

• remplir ses obligations fiscales

• bien parler le français ou l’anglais

• connaître le Canada

• ne pas être un interdit judiciaire

La quatrième et la cinquième exigence signifient qu’il faut alors réussir le test de citoyenneté canadienne. Toutes personnes majeures doivent se soumettre à cet examen en apportant les documents requis. D’autres exigences sont par contre demandées aux enfants.

L’importance du test de citoyenneté canadienne

Après l’envoi de la demande, l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada communiquent au demandant, la date et le lieu où il devra passer son test. S’il échoue au premier test, il a droit à un deuxième. Si la réponse reste encore négative, un agent de la citoyenneté lui fera une audience pour examiner à nouveau ses aptitudes. Souvent, ce test est la principale cause de la non-obtention de la citoyenneté canadienne. De ce fait, les autorités ont jugé opportun de donner au moins deux chances aux immigrants pour le réussir.